AL. Réseaux | L’expérience consommateur on vous dit :)
1199
post-template-default,single,single-post,postid-1199,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

L’expérience consommateur on vous dit :)

L’expérience consommateur on vous dit :)

On vous rappelle les 4 règles génériques de com qui développent votre business et pérennisent votre activité : fournissez de l’information, donnez du sens, proposez des expériences et animez la relation avec vos publics.

Et il ne faut pas être une grande marque internationale pour mettre cette équation en marche, que vous soyez TPE/PME ou grands groupes plutôt réservés, dans le service, l’indus ou le retail…des outils existent.

N’attendez pas 15 ans comme Gillette. Ce matin, enfin !!!, après plus de 15 ans de pub pour la révolution régulière des rasoirs, où l’on regarde médusé des vues 3D et experts qui prônent des innovations technologiques, on me permet enfin , sur le lieu de vente, de toucher le produit pour choisir et expérimenter…avant d’acheter. Il était temps !!! Je peux donc comprendre les différences de produit, percevoir la gamme, appréhender la qualité. Bien plus qu’une mise en situation, cette opération rend tangible la valeur du prix et différencie le produit sur le plan merchandising (rendant quasi inexistant la concurrence). À quand la mousse à raser et le mannequin pour tester les vrais/fausses innovation en gel en tout genre sur les lames ?

Bien sûr Apple avait casser les frontières avec ses appels store en donnant libre accès à ses produits, Ikea proposait de passer la nuit dans ses magasins ou de se reposer sur l’autoroute pour tester son offre literie. Les exemples sont infinis, de l’échantillonnage au show-room, à l’opération street-marketing ou le pop-up store et maintenant la réalité virtuelle. Il s’agit de faciliter l’accès aux produits pour faciliter l’adhésion, l’achat, l’engagement et la recommandation des clients.

Ce qui change aujourd’hui c’est l’accès aux ressources, aux techniques, pour faire. Talents indépendants, recettes ou solutions automatisées vous permettent de mettre en œuvre ces actions, que vous soyez sous-traitant industriel, peintre, cabinet d’expert comptable ou fabriquant de bières. N’attendez plus, faîtes. L’ubérisation, la libéralisation des talents, l’accélération du temps et la digitalisation vous apportent plus de possibilités et plus de confort (qualité, créativité, coût et délai) dans la mise en œuvre de votre communication/marketing.

Et malgré toute l’énergie que vous déploirez pour faire de votre savoir-faire une expertise unique, tous les investissements que vous mènerez pour assurez une supply chain pointue, et l’ingéniosité pour une RD et une production irréprochable, il vous sera difficile de vous différencier sans miser sur l’immatériel, pour faire adhérer vos consommateurs/prospects à votre offre et les engager comme relais.

Vous devez nourrir votre culture d’entreprise, votre vision et vos équipes pour faire de votre entreprise une marque et faire de votre offre une promesse et un bénéfice unique pour vos clients… que vous vendiez des rasoirs, des couches, des smartphones, des voitures, du conseil, un événement, une politique ou un emploi !

No Comments

Post A Comment